[#Evénement interblogueurs] [Partie 1] Qu’est-ce que le PIC de FORME et pourquoi le viser ?


Evénement interblogueurs / lundi, décembre 3rd, 2018

Introduction

Après votre séance de sport ou votre compétition, est-ce que ça vous est déjà arrivé de vous dire :

Je n’étais pas en forme… J’avais la tête ailleurs… J’aurais pu mieux faire…

Personnellement, ça m’est déjà arrivé plusieurs fois et ces réflexions je les ai déjà entendues à plusieurs reprises par beaucoup de sportifs et de coureurs. Ainsi, j’ai donc décidé de lancer un événement interblogueurs pour rassembler des conseils et avoir l’avis de différentes personnes sur le thème suivant :

Comment être au top de sa forme physique et mentale pour courir ?

Je suis heureux de vous annoncer que plusieurs blogueurs et blogueuses ont répondu positivement à l’appel. Ainsi, les différents articles sont en cours d’écriture.

Cela signifie que je regrouperai en décembre tous les conseils dans un ebook comme je l’ai expliqué ici.

Explication du découpage

Mais avant cela, en tant qu’organisateur de cet événement, je tenais aujourd’hui à vous faire part de ma vision des choses sur ce sujet.

J’ai beaucoup d’éléments à vous partager sur ce thème. Ainsi, j’ai décidé de découper mon article en 5 parties pour mieux exposer mon point de vue :

La structure est la suivante :

Ainsi, chaque partie fera l’objet d’un article que je publierai début décembre 😉

Aujourd’hui, nous commencerons donc logiquement avec la 1ère partie.

Je vais donc vous raconter une petite histoire pour mieux situer le contexte.

Histoire

C’est l’hiver et il fait froid. Il fait encore nuit dehors. Pourtant, je me lève avec plaisir. Mes yeux sont grands ouverts et j’ai le sourire. Cela fait désormais 12 semaines que je m’entraîne avec passion et détermination. Mon objectif dans ma tête est clair et je compte bien l’atteindre. Du quel s’agit-il ? Arriver à courir mon 1er semi-marathon sur tapis de course en moins de 1h et 40 minutes. Je prends plaisir à m’entraîner et je sens que je progresse au fur et à mesure des semaines.

Le jour J est arrivé. J’attendais ce moment avec impatience. La date je me l’étais fixée moi-même. Je me lève, je m’échauffe, je suis confiant et c’est parti. Je me lance. Foulée après foulée j’avance déterminé vers mon objectif. Je débute légèrement en-dessous du rythme que je m’étais fixé de 12,6 km/h soit 4 min 44 sec/km. Je m’élance volontairement à un rythme inférieur au départ. A mi-parcours j’accélère progressivement. En fin de parcours, j’accélère encore jusqu’à atteindre 16 km/h pour finir. La vitesse maximale sur mon tapis 😉

3, 2, 1. J’arrête le tapis car… ça y est l’objectif est atteint :

21,1 km de parcouru en 1h 28min 21 secondes.

Analyser le positif et le négatif

Analyser ce qui s’est bien passé est aussi important que d’analyser ce qui ne s’est pas bien passé. En effet, lorsque l’on réussi bien quelque chose et que l’on atteint l’objectif que l’on s’était fixé signifie que l’on s’y est pris d’une bonne manière.

Analyser un échec est également intéressant pour comprendre ce que l’on a mal fait pour ne pas reproduire la même erreur la fois suivante et s’améliorer.

Dans l’histoire que je vous ai raconté, j’ai donc atteint l’objectif que je m’étais fixé : courir un semi-marathon sur tapis de course en moins de 1h et 40 minutes soit environ 11 minutes de moins que prévu.

J’ai analysé ce que j’avais. J’ai reproduit une préparation similaire pour un autre objectif que je m’étais fixé il y a quelques temps : courir 10km en moins de 40min.

Là encore, l’objectif a été atteint 😉

Y a-t-il une formule magique pour être au top ?

Une formule magique : non

Je vais peut-être vous décevoir mais il n’existe pas de formule magique pour atteindre son pic de forme. Qu’il s’agisse d’atteindre un pic de forme physique ou mental, c’est un sujet complexe car il y a beaucoup de facteurs qui entrent en jeu.

Contre-exemple

Pour bien vous prouver qu’il n’y a pas de formule magique, je partage avec vous un contre-exemple. J’ai également appliqué les conseils que je m’apprête à vous partager dans cet article pour réaliser mon 1er marathon. L’objectif de la distance a été atteint. En effet, j’ai bien réussi à courir les 42,195km. Toutefois, je n’ai pas réussi à atteindre l’objectif de temps que je m’étais fixé. Je ne considère pas pour autant cela comme un échec car je suis très heureux d’être marathonien désormais.

>> Cliquez ici pour revivre mon marathon en 3 minutes.

Maximiser ses chances : oui

Cela dit, je veux juste vous expliquer que l’on peut maximiser ses chances d’atteindre son pic de forme mais pas pour autant être sûr d’arriver à l’atteindre à coup sûr le jour J. Cela étant dit, je ne pense pas que j’aurais été capable de courir le marathon si je n’avais pas du tout appliqué ce dont je vais vous parler 😉

Qu’est-ce que ça veut dire être au top de sa forme ?

Avant de vous livrer mes conseils, commençons par définir, à mon sens, ce que signifie “être au top de sa forme” !

Etre au top de sa forme signifie pour moi atteindre un état où vous êtes capable de déplacer des montagnes. Vous devez vous sentir reposé et ne pas avoir de douleur ou de courbature. Vous devez avoir la sensation d’être au maximum de vos capacités et être convaincu que vous allez atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé.

C’est bien de cela dont je vais vous parler dans la suite de cet article.

Pourquoi viser son top de forme ?

Une question vous brûle peut-être désormais les lèvres :

Mais pourquoi veut-on atteindre le top de sa forme Julien ? 

Chacun son objectif

Il est important de rappeler que nous avons tous des objectifs différents par rapport au sport : le plaisir, se dépasser, perdre du poids, etc.Ainsi, atteindre le top de sa forme n’est pas utile pour tout le monde. C’est pourquoi, si vous courez pour le plaisir, il n’est pas à mon sens utile d’aller chercher à atteindre un pic de forme. En effet, vous avez besoin d’être en forme pour courir à chaque fois que vous le désirez sans pour autant être au top de votre forme à un moment précis.

Une clé de la performance

Or, si vous cherchez à battre un de vos records ou à vous dépasser, alors dans ce cas, comprendre comment atteindre son pic de forme est une clé pour augmenter vos chances d’atteindre votre objectif. En effet, atteindre son top de forme va permettre de réunir les meilleures conditions pour atteindre l’objectif de distance et/ou de temps que vous vous êtes fixé.

Le pic de forme n’est pas limité à la course à pied

Même si votre objectif actuel ne nécessite pas d’atteindre votre pic de forme, il peut être intéressant de comprendre comment l’atteindre. En effet, d’une part parce qu’à mon sens, ce qui est applicable pour atteindre son pic de forme pour courir peut être appliqué dans d’autres domaines. D’autre part, nos objectifs changent avec le temps. Peut-être même que cet article vous donnera des idées 😉

Peut-on être au top de sa forme tout le temps ?

Ce que les études montrent

D’après tout ce que j’ai pu lire sur le sujet, il est en moyenne possible d’atteindre 2 pics de forme chaque année pour un coureur de marathon (soit un tous les 6 mois) et jusqu’à 3 pics de forme pour un coureur de 10km (soit un tous les 3 à 4 mois). La durée de chaque pic de forme varie selon les coureurs mais généralement elle dure seulement quelques semaines. Ainsi, cela signifie que l’on peut donc, au mieux, être au top de sa forme environ un mois par an mais pas de manière continue.

Non, mais…

Donc clairement, la réponse est “non”. On ne peut pas être au top de sa forme tout le temps. Mais est-ce vraiment nécessaire ? D’ailleurs, ceci est assez compréhensible puisque n’oubliez pas que ce n’est pas lorsque l’on court ou lorsque l’on pratique son activité physique que l’on progresse, mais c’est bien pendant la phase de repos. Autrement dit, le repos est essentiel pour progresser. De plus, quand on est dans l’optique d’atteindre son pic de forme, on ne cherche pas à l’atteindre pour ses entraînements mais bien pour le jour J où l’on s’est fixé un objectif. Si l’on veut être encore plus précis, on dira plutôt que l’on cherche à atteindre son pic de forme pour une période donnée. Il s’agira alors de placer son objectif principal lors de cette période.

Exemples personnels concrets

Personnellement, je pense avoir réussi à atteindre 3 pics de forme ces 2 dernières années. En résumé, grâce à ces pics de forme, j’ai réussi à atteindre les 3 objectifs suivants :

  • Courir un semi en moins de 1h40 en décembre 2017 ;
  • Courir un trail de 16km avec 350m de dénivelés positifs en avril 2018 ;
  • Courir 10km en moins de 40 min en juillet 2018.

Etude de mon VO2Max

Pour bien vous illustrer l’évolution de ces différents pics de forme, je vous présente l’évolution de mon VO2Max entre septembre 2017 et septembre 2018.

Pics de forme et VO2Max

On remarque que les dates auxquelles j’ai atteint mes objectifs sont en lien avec l’évolution de mon VO2Max.

>> Cliquez ici si vous voulez en savoir davantage sur la VMA et le VO2Max.

Remarque importante

Cela ne veut surtout pas dire qu’il faut vous limiter à prévoir une compétition seulement à chaque pic de forme. Cela veut plutôt dire que vous aurez davantage de chance de pouvoir battre vos records de timing ou de distance lors de vos pics de forme. Ne vous limitez donc pas à faire une ou deux compétitions par an mais essayez plutôt de faire coïncider vos pics de formes avec les dates des objectifs qui ont le plus d’importance pour vous 😉

A suivre…

Dans cette première partie, nous avons situé ensemble le contexte du pic de forme.

En effet, je voulais déjà bien expliciter à quoi il correspond, pourquoi le viser et combien de temps il était possible de l’atteindre en moyenne.

Dans la 2ème partie de l’article, je vous donne :

Les 4 pré-requis à réunir avant d’essayer d’atteindre votre pic de forme.

Le mot de la fin

J’espère que cette première partie dédiée à clarifier le contexte d’un pic forme vous a plu.

Je vous dis à très bientôt Les Coureurs Motivés,

Julien

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.