[Défi #2] J– 53 : COURIR mon 1er MARATHON avant mes 30 ans


Défi, Marathon / mercredi, juillet 25th, 2018

L’origine de mon 1er Marathon

C’était un soir de janvier. Nous étions avec ma compagne installés tranquillement dans notre salon. Nous discutions de différents projets et elle était justement en train de me lister les 30 choses qu’elle a prévu de faire avant ses 30 ans. Et oui, parce que d’ici moins d’un an désormais, nous aurons tous les deux la trentaine. Au moment où elle a terminé de m’énoncer sa liste, je lui ai dit :

C’est super, beau programme ! Ça me motive pour me faire une liste moi aussi !

Le soir même, plein de motivation, j’ai commencé ma liste. Dans les jours qui ont suivi, je l’ai complétée. J’étais enthousiaste à l’idée d’accomplir ces différentes idées et projets. Dans ma liste, il y avait notamment :

  • Créer un blog sur la course à pied (ça c’est fait ✔) ;
  • Créer ma chaîne Youtube (ça c’est fait aussi ✔) ;
  • Courir un Marathon (ça c’est à faire 😉).

C’est donc de ce troisième objectif, de ma liste des choses à faire avant mes 30 ans, dont je veux vous parler aujourd’hui.

Pourquoi veux-tu courir un Marathon Julien ?

Il y a plusieurs choses qui m’ont incité à me fixer cet objectif :

  1. Au moment où je l’avais décidé, ma plus longue distance c’était un semi-marathon (soit 21,1km). Depuis, j’ai couru un trail qui était plus long que cela mais toujours plus petit qu’un marathon donc cet argument tient toujours la route 😉
  2. J’adore les défis et je vois donc ça comme un challenge personnel de savoir si je suis capable ou non d’être “finisher” de cette épreuve.
  3.  Découvrir une nouvelle épreuve et une nouvelle ambiance. Autrement dit, prendre du plaisir à courir une distante “mythique” tout simplement 😉

Je dirais que c’est donc ces trois éléments qui m’ont décidé à me lancer dans cette aventure.

Quand vas-tu le courir ?

Après avoir étudié les différentes dates des marathons de 2018, en France et en Europe, j’ai décidé de m’inscrire au Marathon de Colmar. Il se déroulera le 16 septembre 2018. Le parcours traverse 8 communes sur la Route des Vins d’Alsace. Il y a un dénivelé positif d’environ 239 mètres. Du coup, c’est à peu près équivalent à courir 44,585km à plat à la place des 42,195km d’un marathon (sans dénivelé ou presque) comme celui de Berlin en Allemagne.

Ils sortent d’où ces 44,585km ?

Distance équivalente à plat : 44,585km
Distance équivalente à plat : 44,585km

A titre informatif, lorsque quelqu’un vous dit qu’il va faire un course avec du dénivelé positif, il faut comprendre qu’il s’agit d’un cumul de toutes les montées qui vont être réalisées pendant la course. Autrement dit, à chaque fois qu’il y a une montée les mètres sont additionnés pour en arriver à obtenir un chiffre final qui correspond au dénivelé positif (cumulé). Le même principe, s’applique aussi pour les descentes bien sûr. Pour en revenir au cas du marathon de Colmar, comme il y a 239 mètres de dénivelé positif (cumulé) alors cela revient à ajouter 2,390 km à plat.

La petite astuce de calcul

Ce qu’il faut retenir c’est qu’il suffit de diviser par 100 le dénivelé positif cumulé en mètre pour obtenir l’équivalent à plat en kilomètre. En effet, 100m de dénivelé positif est environ équivalent à 1km à plat. Ce n’est bien sûr pas une science exacte mais cela permet d’avoir une idée de ce que cela représente sur du plat afin de plus facilement pouvoir comparer une course à plat avec une course ayant du dénivelé.

Relation entre un dénivelé positif et une distance à plat
Relation entre un dénivelé positif et une distance à plat

Quand vas-tu démarrer ton entraînement ?

Mon entraînement dédié à ce marathon a commencé cette semaine. Je dis dédié car ce n’est pas, bien évidemment, mon 1er kilomètre d’entraînement cette année. En effet, je me suis entraîné pour plusieurs compétitions et dernièrement pour mon défi des 10km en moins de 40 min. Si vous voulez en savoir plus à ce sujet, c’est par ici 😉

As-tu prévu un plan d’entraînement particulier ?

Définir ce plan d’entraînement a été un peu difficile, je dois bien l’avouer. Tout d’abord, parce que c’était la première fois que je me définissais mon propre plan d’entraînement sur une telle distance. Ensuite, parce qu’il a fallu que je me décide sur un “temps” pour le parcourir. En effet, si l’on en revient à ma décision initiale de courir ce marathon on observe que je ne m’étais pas, à ce moment là, fixé de timing précis. Or, pour prévoir un plan d’entraînement, il est préférable d’avoir un timing.

Au final, en combien de temps as-tu prévu de le courir ?

Concrètement, j’ai donc prévu de courir 4 fois par semaine pendant ces 8 prochaines semaines. Et je compte bien mettre en pratique un maximum des techniques de motivation dont je vous ai parlées dans un de mes précédents articles. Au passage, je viens donc aujourd’hui de mettre en pratique la technique n°3 😉

Ah oui et je vous partagerai, au fil des semaines, les détails du plan d’entraînement. Vous pourrez le suivre de votre côté, où vous en inspirer, si vous préparez une course de ce type. Et vous aurez mon ressenti par la même occasion 😉

Au niveau du timing j’avais initialement, il y a donc quelques mois maintenant, prévu de le courir en 3h 30min. Cela me semblait cohérent par rapport à mon niveau du moment. Toutefois, j’ai revu ce chiffre à la baisse comme je l’ai indiqué à la fin de mon récit des 10km en moins de 40min. A la baisse car j’ai progressé au fil de ces derniers mois. J’ai donc décidé de le courir en…

Alors Julien, c’est quoi le timing final prévu ?

... 3h 25min 😉

J’ai donc fait ce choix car comme c’est mon 1er marathon et qu’il y a un peu de dénivelé (positif), il a fallu faire un compromis. Voici quelques chiffres afin que vous puissiez vous représenter plus facilement ce que cela signifie en terme d’allure :

  • Si on se base sur les 44,585km, il faudra courir à environ 13km/h soit 4min36s/km.
Défi 2 - 1er Marathon en moins de 3h25min
Défi 2 – 1er Marathon en moins de 3h25min

Pour me suivre lors de mes entraînements

Vous pourrez, si vous le souhaitez me motiver “en live” lors de mes entraînements. Pour cela, je vous invite à utiliser le lien suivant 👇

Me suivre sur Runtastic

Pour rejoindre la communauté des Coureurs Motivés

Vous pouvez aussi rejoindre le groupe des Coureurs Motivés que j’ai créé sur Runtastic. Concrètement, cela permet de se motiver à plusieurs et d’avoir, au passage, une vue globale des statistiques des membres sur la semaine et le mois. Si cela vous intéresse, c’est pas ici 👇

Rejoindre le groupe des Coureurs Motivés sur Runtastic

Conclusion

Vous constatez que de me lancer dans cette nouvelle aventure a été une longue réflexion. En tous les cas, aujourd’hui il me reste 53 jours avant l’épreuve et je suis ultra motivé pour continuer de m’y préparer. Par ailleurs, je suis très content d’avoir partagé mon nouvel objectif avec vous aujourd’hui. En effet, au vu de tout ce que m’a apporté le partage public de mon défi des 10km, je renouvelle donc cette démarche. En effet, je suis désormais convaincu des effets positifs de cette démarche et je suis persuadé que vous me soutiendrez à nouveau 😉

Merci au passage à toutes celles et à tous ceux qui m’ont soutenu jusque-là !

53 jours restants avant mon 1er Marathon
53 jours restants avant mon 1er Marathon

Question

Avez-vous vous aussi des objectifs en tête en ce moment ?
N’hésitez pas à les partager dans les commentaires pour que je puisse moi aussi vous encourager 👍

Je vous remercie d’avoir lu cet article jusqu’au bout et je vous dis à très bientôt les coureurs motivés 👋

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 27
    Partages

2 réponses à « [Défi #2] J– 53 : COURIR mon 1er MARATHON avant mes 30 ans »

  1. Salut Julien,
    Je ne pense que cette formule n’est applicable que pour un dénivelé relativement conséquent, ce qui n’est pas le cas pour un marathon ou il n’y a que des faux plats.
    Quoi qu’il en soit avec 40 sur un 10 et une préparation adéquate ton objectif devrait être atteint.
    Bonne préparation.

    1. Merci pour ton commentaire Dédé.
      C’est gentil d’être positif par rapport à mon objectif 👍

      Ensuite, par rapport à ta remarque, je pense que sur le fond tu as raison 😉

      Il faudrait introduire les pourcentages des pentes pour que le calcul soit plus précis.

      Toutefois, je ne connais pas à ce jour de formule plus précise que celle-ci.
      Il faudrait que je me renseigne davantage ou que je fasse mes propres tests sur le sujet 😁

      En tous les cas, l’idée était de montrer qu’une course à plat était bien différente d’une course avec du dénivelé 😉 et que la formule 1km~100D+ était une manière d’arriver à comparer des choses comparables.

      Autrement dit, je pense qu’une personne qui va courir le marathon de Colmar (D+~239m) dépensera plus d’énergie qu’à celui de Berlin (D+~20m) à allure égale. Et que par conséquent, il mettra moins de temps à boucler celui de Berlin 😉

      En tous les cas, merci pour ton commentaire Dédé, je l’ai trouvé intéressant et pertinent.

      Au passage, as-tu un objectif en tête en ce moment pour tes entraînements ?

      A bientôt,
      Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.