[Interview improvisée d’Isabelle dans le train] Parlons semi de Bruxelles et Trail dans les Vosges !


Interview / dimanche, novembre 3rd, 2019

[Interview improvisée d’Isabelle dans le train] Parlons semi de Bruxelles et Trail dans les Vosges !

Mon weekend à Bruxelles est terminé.

Je dis au revoir à ma sœur.

J’attends tranquillement sur le quai que mon TGV arrive.

Après avoir glissé mon sac au-dessus de mon siège, je m’installe à ma place.

Je mets mes écouteurs pour que le trajet passe plus vite en écoutant de la musique.

Pendant ce temps, tout le monde s’installe.

Quelques minutes avant que le train démarre, une fille vient s’installer à ma gauche.

Je constate qu’elle regarde attentivement la personne qui l’avait accompagnée par la fenêtre.

Ça y est le train démarre direction Strasbourg.

Elle se fait discrète mais après quelques instants je sens qu’elle est triste…

J’ai bien l’impression qu’elle pleure…

Ça me fait de la peine de la sentir triste à mes côtés…

Je réfléchis quelques instants à ce que je peux faire pour la soutenir.

J’enlève mes écouteurs et je lui tends un mouchoir afin qu’elle puisse sécher ses larmes.

Elle me remercie en esquissant un sourire.

Mon instinct me dit qu’il faut lui remonter le moral.

Afin de lui faire penser à autre chose, je lui demande gentiment si son dimanche à Bruxelles s’est bien passé.

A ma grande surprise, elle me dit qu’elle a couru un semi-marathon le matin.

Son matin s’était donc très bien passé puisqu’elle avait atteint son objectif de le courir en 1h et 52min.

Quand on sait que le parcours de 21km à Bruxelles environ 200m de dénivelé positif, c’est un très bon temps !

A partir de ce moment là, nous avons discuté course à pied, alimentation, méditation, etc.

Nous nous sommes donnés respectivement des conseils pour progresser.

Clairement, ses larmes ont laissé la place à un échange fort sympathique. Mission accomplie !

Le trajet est donc passé super vite jusqu’à ce qu’elle descende à son arrêt.

J’ai trouvé ça excellent de faire une rencontre positive de ce type dans le train.

Pour garder un souvenir de notre rencontre, je lui ai demandé si elle voulait bien que je l’interviewe.

Elle a accepté avec plaisir.

Nous nous sommes faits discrets pour ne pas déranger tout le wagon.

Une fois l’interview terminée, elle est descendue à son arrêt.

Au final, une bonne amitié est née 😉

Que faut-il retenir de cette histoire ?

Suivez votre instinct et si vous voyez quelqu’un de triste, allez lui remonter le moral.

Vous serez surpris de ce que cela pourra vous apporter 😉

Comment accéder à l’interview improvisée d’Isabelle ?

Aujourd’hui, j’ai donc le plaisir de partager avec vous l’interview improvisée d’Isabelle.

Elle partage son avis sur le semi de Bruxelles et elle conseille un trail dans les Vosges.

Afin de découvrir tout ça, cliquez sur le bouton “Lecture” ci-dessous !

Bon visionnage 😉

Question

Et vous, avez-vous déjà parlé running à votre voisin ou voisine dans le train ?
Partagez votre propre expérience dans les commentaires, ça m’intéresse 😉

Lien utile

Si vous souhaitez en savoir davantage sur le trail dont Isabelle nous parle dans l’interview cliquez ici.

Le mot de la fin

Soyez de celles et ceux qui parlent running dans le train pour faire de nouvelles rencontres 😉

A très bientôt les Coureurs motivés,

Julien

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.